déférence


déférence

déférence [ deferɑ̃s ] n. f.
• 1392; de déférer
Considération respectueuse que l'on témoigne à qqn, souvent en raison de son âge ou de sa qualité. respect. Traiter qqn avec déférence. Avoir de la déférence pour qqn. Marques de déférence. « Naturellement, la déférence ne doit pas devenir servilité » (Maurois). ⊗ CONTR. Arrogance, insolence, irrespect.

déférence nom féminin (de déférer 1) Considération respectueuse qu'on témoigne à quelqu'un, marque de respect ; égard : Donner des marques de déférence.déférence (synonymes) nom féminin (de déférer 1) Considération respectueuse qu'on témoigne à quelqu'un, marque de respect ; égard
Synonymes :
- égard
- révérence
Contraires :
- irrévérence

déférence
n. f. Politesse respectueuse, considération. Témoigner de la déférence à une personne âgée.

⇒DÉFÉRENCE, subst. fém.
Considération respectueuse à l'égard d'une personne, et qui porte à se conformer à ses désirs et à sa volonté. Entre eux les écoliers usent peu de complaisances, peu volontiers cèdent l'honneur, non encore exercés aux feintes qu'ailleurs on nomme déférences, égards, ménagements, et qu'a produit l'horreur du vrai (COURIER, Pamphlets pol., Disc. souscr. acquis. Chambord, 1821, p. 78) :
Tel homme que je sais aurait pu marquer sur son agenda le jour précis où il reconnut, pour la première fois, dans l'attitude et dans le ton d'un interlocuteur plus jeune, un rien de déférence, une nuance de respect.
MAURIAC, Journal 1, 1934, p. 63.
SYNT. Déférence et admiration (v. ce mot ex. 17); déférence affectueuse; marque de déférence; grande, respectueuse déférence; écouter, saluer, traiter avec déférence; témoigner de la déférence.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. [XIVe s. E. Deschamps ds BL.-W.1-5]; 1. ca 1570 « action de déférer, d'attribuer » (CARL., 8, 17 ds LITTRÉ), ex. isolé; 2. 1628, 28 juill. « égards envers quelqu'un » (PEIRESC, Lett., 129 ds DG). Dér. du rad. du lat. deferens, part. prés. de deferre, v. déférer; suff. -ence. Fréq. abs. littér. :414. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 413, b) 650; XXe s. : a) 685, b) 646.

déférence [defeʀɑ̃s] n. f.
ÉTYM. 1392; de déférer.
Considération très respectueuse que l'on témoigne à qqn. Considération, estime, respect. || Traiter qqn avec déférence, le traiter avec les égards dus à un supérieur, déférer à ses désirs et à ses avis. || Avoir, éprouver de la déférence pour qqn, pour son âge, son mérite, sa dignité. || Faire qqch. par déférence pour qqn. Égard. || Déférence mutuelle. Civilité, politesse. || Déférence servile. Bassesse, obséquiosité, servilité. || Visite de déférence. Cérémonie (visite de). || Marques de déférence.
1 Enfin, ma fille, il faut payer d'obéissance,
Et montrer pour mon choix entière déférence.
Molière, Tartuffe, II, 2.
2 Elles eussent signé par déférence pour leur archevêque.
Racine, Port-Royal.
3 Accoutumé à une déférence obséquieuse pour ses idées systématiques, il était quelquefois désagréablement surpris de trouver parmi nous moins de révérence et de docilité.
Marmontel, Mémoires, VII, in Littré.
4 L'Empereur avait, pour cet homme qui n'était cependant que mûr (Cambacérès), une sorte de déférence de jeune homme à vieillard et le traitait, sinon en Mentor, du moins en Nestor : il le jugeait éminemment sage (…)
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, Vers l'Empire d'Occident, III, p. 36.
5 Naturellement la déférence ne doit pas devenir servilité.
A. Maurois, Un art de vivre, p. 106.
CONTR. Effronterie, impertinence, insolence, irrespect, moquerie. — Arrogance, condescendance, dédain, hauteur, mépris, supériorité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Deference — Def er*ence, n. [F. d[ e]f[ e]rence. See 3d {Defer}.] A yielding of judgment or preference from respect to the wishes or opinion of another; submission in opinion; regard; respect; complaisance. [1913 Webster] Deference to the authority of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • deference — [def′ər əns] n. [Fr déférence < L deferens, prp. of deferre: see DEFER2] 1. a yielding in opinion, judgment, or wishes 2. courteous regard or respect SYN. HONOR in deference to out of regard or respect for (a person or the person s position or …   English World dictionary

  • déférence — DÉFÉRENCE. s. f. Condescendance. Avoir de la déférence pour l âge, pour le mérite, pour la dignité de quelqu un, lui rendre de grandes déférences …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • deference — 1640s, from Fr. déférence (16c.), from déférer (see DEFER (Cf. defer) (2)) …   Etymology dictionary

  • deference — [n1] obedience, compliance acquiescence, capitulation, complaisance, condescension, docility, obeisance, submission, yielding; concept 633 Ant. disobedience, impoliteness, noncompliance deference [n2] attention, homage acclaim, civility,… …   New thesaurus

  • deference — Deference. s. f. Respect. Avoir de la deference pour l âge, pour le merite, pour la dignité de quelqu un, luy rendre de grandes deferences …   Dictionnaire de l'Académie française

  • deference — I noun acquiescence, assent, complaisance, compliance, consideration, courtesy, esteem, honor, nonresistance, obedience, politeness, regard, respect, respectfulness, submission, submissiveness, submittal, willingness II index allegiance,… …   Law dictionary

  • deference — reverence, homage, *honor, obeisance Analogous words: veneration, worship, adoration (see under REVERE): respect, esteem, admiration, *regard Antonyms: disrespect Contrasted words: disdain, scorn, contempt, despite (see under DESPISE) …   New Dictionary of Synonyms

  • deference — ► NOUN ▪ humble submission and respect …   English terms dictionary

  • Deference — For the legal doctrine, see Judicial deference. Not to be confused with Difference. Submission redirects here. For other uses, see Submission (disambiguation). Deferential redirects here. It is not to be confused with Differential. Deference… …   Wikipedia